Commentaires

Commenter cet article, puis connectez-vous en 1 clic pour l'envoyer:

  S'inscrire Se connecter

  • Quiilucru
    Message posté par Quiilucru le

    Kekkai Sensen est un résumé de tout ce que j'attends de la japanimation aujourd'hui aujourd'hui. Kekkai sensen fait partie des animés, à mon grand plaisir, qui ne confondent pas maturité et sérieux. Kekkai sensen réunit une galerie de personnages cool, malgré certains qui ne servent que trés peu voir qu'ils sont éffacés. Le soin apporté à l'animation et l'ambiance est pour moi la plus grande qualité de ce shonen qui m'a ré-interessé à un genre que je croyais relativement limité, plus de mon âge, bref un genre que je snobais royalement.
    Que ce soit la fluidité des animations, des combats, pouvoirs et autres explosions rythmés par une bande-son nerveuse , les ambiances cosy sur un fond jazzy de qualité on ne peut que félicilité le travail miticuleux du studio Bones.

    Cerise sur l'chamallow on retrouve des paysages urbains tentaculaires exposés dans de magnifiques plans larges qui ont immédiatement su me taper dans l'oeuil - je dois dire que je suis un fana' des paysages urbains, de grattes ciel à pertes de vues et de cités un bein futuriste éveillant en moi la fibre cyber punk qui someille en moi - par leur aspect soigné et tout simplement beau.
    Un scénar' (io) se basant sur un postulat qui reste efficace malgré un relatif classicisme.
    Là où le bât blesse c'est dans la narration qui ne laisse jamais de le temps à l'action de se reposer, vous comprendrez alors le défaut majeur de Kekkai sensen est son incapacité à prendre son temps qui laisse place à un manque cruel de développement de ses personnages antagonistes etc. C'est pour ça d'ailleurs que parfois je ne comprenais pas toujours grands choses - du pourquoi du comment, certains personnages en voulaient à d'autres. Et je ne sais pas vous mais moi je DÉTESTE être largué - On notera aussi le grand vilain, qui est d'un classicisme éculé et victime d'un chara-design déjà trop vu.
    Reste qu'on passe un agréable moment à Hellsalem, qu'on en prend pleins la tronche et qu'on a les yeux qui brillent. On est dans le familier, le connu, l'animé mêlant joyeusement un fratas de références et codes de l'animation Japonaise, nous brossant un joli tableau... un brin trop scolaire peut-être ?


    Rejoins notre communauté d'otaku :   S'inscrire Se connecter
    Pour ne rien rater tu peux nous suivre sur :